Nouvelle plainte de Bayer pour protéger ses brevets

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer a de nouveau déposé plainte pour tenter de sauver ses brevets de pilules aux Etats-Unis. Une de ses porte-paroles a affirmé, mardi 5 août, que le laboratoire a « déposé une plainte contre Sandoz le 1er août ». Elle estime que le fabricant de médicaments génériques, filiale du suisse Novartis, veut produire aux Etats-Unis un générique du Yaz, une pilule minidosée variante de Yasmin, un de ses produits vedettes.

Brevet jugé non valable

C’est la deuxième procédure judiciaire à l’encontre de Sandoz aux Etats-Unis. Bayer, basé à Leverkusen (ouest), a déjà engagé une procédure similaire en avril dernier pour le brevet Yasmin.
Il est en outre engagé dans une procédure d’appel pour contester la décision du tribunal de l’Etat du New Jersey, rendue en mars dernier. Ce dernier a déclaré non valable le brevet de sa pilule Yasmin, ce qui ouvre la voie aux fabricants de génériques pour lancer des projets de contraceptifs de même composition.

Accord ave Barr

En juin, Bayer s’est entendu avec l’américain Barr, à l’origine de la condamnation des brevets de l’allemand devant la justice. L’accord prévoit que Barr commercialise aux Etats-Unis le médicament, qui reste fabriqué par Bayer, et verse au groupe allemand un pourcentage fixe sur les ventes de ce contraceptif.
Les deux laboratoires se sont également entendus sur la commercialisation par le groupe américain à partir du 1er juillet 2011 d’une version générique de Yaz.
Bayer avait empoché plus d’un milliard d’euros l’année dernière, grâce aux brevets de contraceptifs Yaz et Yasmin.

Source : challenges.fr

Publicités